Les fans des exoplanètes et des secrets de l’univers vont se réjouir à l’annonce de cette nouvelle.

Je vais traiter de Cosmos :Possible Words, la suite de Cosmos : une odyssée à travers l’univers.

Une série scientifique sollicitée par les adeptes

Sous la houlette de Neil deGrasse Tyson, la série continue sa progression. Neil deGrasse Tyson est un astrophysicien qui s’efforce de vulgariser l’univers auprès d’un large public.

Dans cette version n°2 de Cosmos, la trame va porter sur le fonctionnement de l’univers via l’exploration des exoplanètes. Les exoplanètes abritent un environnement similaire à la Planète Bleue.

Ces mondes nouveaux sont susceptibles d’accueillir la vie. Neil deGrasse souhaite partager une véritable aventure humaine par le biais de voyages épiques dans des galaxies éloignées.

Evadez-vous dans l’environnement cosmique en vous rendant à cette adresse.

La méthode initiée par Cosmos : Saison 2

Cinq ans après la Saison 1, la série scientifique Cosmos qui a fait l’objet d’une diffusion sur Fox et National Géographic est de nouveau en lice. La production est assurée par Seth MacFarlane.

Ce reboot de plusieurs épisodes traite de l’espace et de la Terre. La série porte à la fois sur l’infiniment petit et l’infiniment grand.

Elle permet de mieux comprendre l’univers qui progresse davantage au niveau de la connaissance. Le budget de Cosmos : Saison 2 est conséquent.

Les effets spéciaux sont équivalents aux films spécial comics de Marvel. Cosmos : Possible Worlds désire traiter des réalités multiples ou parallèles qui font désormais partie de notre environnement.

Des problématiques sont soulevées comme le débarquement des extraterrestres et notre réaction. Même si l’intrigue prend appui sur les théories les plus récentes, la qualité du contenu demeure respectée.

 

Rappel sur l’aventure Cosmos et ses origines

La première série des années 80 est intitulée Cosmos : A Personal Voyage sous l’animation de feu Carl Sagan. La version Cosmos : une odyssée à travers l’univers est une série télévisée documentaire américaine coproduite par Seth MacFarlane et la veuve de Sagan, Ann Druyan.

Au cours de cette série, l’approche est basée davantage sur la sensibilisation. L’adepte de la série devient citoyen de la planète.

La série est axée sur les préoccupations et les attentes du public de masse. Tyson signale également les rapports complexes entre les fans et le vaisseau spatial de l’imaginaire Spaceship of the Imagination.

Les auteurs font appel à des véhicules narratifs ou vehicules of storytelling. Le vaisseau spatial est prévu pour être à la fois simple et « atemporel ».

Le plafond permet la projection d’évènements qui vont arriver. Le plancher va servir à évoquer les évènements déjà produits.

Dans un rôle d’animateur expert, Tyson souhaite faire voyager le spectateur dans un univers merveilleux intégrant un environnement inédit.

Pour plus de détails sur la série, rendez-vous ici.

 

Crédit Photo : cinemur.fr & degaine.com

De formation supérieur en Marketing et communication, je kiffe partager et expliquer tout ce que je déniche sur Internet, spécialement les objets connectés. Je suis aussi cinéphile, je passe ma vie au ciné … non je ne suis pas un vampire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *