Luffy de One Piece d'Eiichiro Odaexécutant son second engrenage

 

Comme on s’y attendait, les Jeux Olympiques de Tokyo (JO) 2020 ont été marqués par de nombreuses références aux mangas et animes, ces arts graphiques propres au Japon. Plusieurs athlètes ont fait des poses à la façon des personnages ou ont enfilé des cosplays. Aussi, des chansons à thème d’anime ont été jouées pendant ces olympiades au pays du Soleil Levant.

Démarrés officiellement le vendredi 23 juillet, les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ont pris fin le dimanche 8 août 2021. Ils ont évidemment été marqués par les performances des athlètes, mais également par des références récurrentes à l’univers des mangas et des animes, ces arts graphiques japonais. Rien d’étonnant puisque la plupart des sportifs ont été bercés par cette culture durant leur enfance ou adolescence. Ils ont ainsi tenus à rendre hommage à ces héros fictifs dans leur pays de naissance.

One Piece d’Eiichiro Oda sur la plus haute marche du podium

En la matière, c’est le très culte One Piece d’Eiichiro Oda, qui a fait l’objet de plus de représentations. Le premier à s’illustrer est le sauteur en longueur grec Miltiadis Tentoglou. Lors de sa présentation, il s’est avancé jusqu’au milieu de la scène et a posé son poing sur le sol en gardant le reste du corps debout. Un geste qui rappelle celui du personnage principal de l’anime Luffy, qui lui permettait d’augmenter sa force et sa vitesse. Et cela semble avoir eu son effet puisque Tentoglou a ensuite remporté l’or pour son pays.

Après le Grec, l’Américain Payton Ottherdal a imité Franky du même anime One Piece d’Eiichiro Oda. Ce cyborg de l’équipage de pirates de Luffy est connu pour sa puissance de frappe et son slogan « SUPERRR », repris par Ottherdal. Face à ces hommages, l’équipe de Eiichiro Oda a annoncé sur Twitter qu’elle offrait des illustrations dédiées aux athlètes.

Les volleyeurs japonais se font plaisir avec des Haikyu

Une autre référence notable relevée au cours des JO est l’exécution du Haikyu de la part de l’équipe masculine de volley-ball du Japon. En effet, lors de la partie contre le Canada, Ran Takahashi a couru vers le filet et a simulé un smash avant de passer le ballon à son capitaine d’équipe Yuki Ishikawa. C’est ce dernier qui a réalisé le pique, assurant un point pour son pays. On peut aussi évoquer la pose emblématique de « Kamehameha » de Dragon Ball effectuée par le sprinteur brésilien en canoë Isaquias Queiroz avant la reception de sa médaille d’or. De son côté, l’italien Massimo Stano a mordu son pouce pour imiter Luffy de One Piece au moment de gagner la médaille d’or dans l’épreuve de marche de 20 km.

Des cosplays aperçus ici et là

Outre les gestes, les JO de Tokyo 2020 ont rendu hommage aux mangas et animes par les chansons à thème comme Attack On Titan jouée lors les épreuves de tirs à l’arc. Les génériques de Demon Slayer, Haikyu, Slam Dunk ou encore de Ghost in the Shell ont été aussi entendus pendant les rencontres de basket-ball féminin et de volley-ball masculin. Notons enfin les cosplays, aperçus tout au long des jeux. On pense notamment à ce présentateur télé japonais déguisé en Jiraya-sensei, l’un des personnages de Naruto. Ou à l’équipe de gymnastique rythmique d’Ouzbékistan en costumes inspirés de Sailor Moon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.