Squad Game s'impose comme l'une des meilleures séries Netflix du moment.

 

Dévoilé le vendredi 17 septembre par Netflix, la série sud-coréenne « Squid Game » connait un succès fulgurant dans le monde entier. Seulement une semaine après sa sortie, elle avait pris la deuxième place sur la plateforme de streaming, derrière la série américaine Sex Education. Ce thriller social de neuf épisodes met en scène un jeu de survie avec des participants totalement endettés.

Dans le Top 3 des meilleures séries Netflix du moment

Netflix a publié, le vendredi 17 septembre 2021, la nouvelle série sud-coréenne « Squid Game » du réalisateur Hwang Don-hyuk. Cette production a été favorablement accueillie par la planète toute entière. En l’espace de quelques jours, elle a battu des records d’audience à la surprise générale. Selon Flix Patrol, un site de classement Netflix, Squid Game a récolté 755 points dans la première semaine après sa sortie. Ce qui lui a permis de se hisser à la première place dans de nombreux pays comme les Etats Unis, l’Allemagne, la Corée du Sud, le Koweït, la Malaisie, Hong Kong et Oman. Elle occupe même la seconde place des meilleures séries Netflix du moment derrière Stranger Things et devant La Casa de Papel.

Les experts attribuent le succès de Squid Game à son intrigue palpitante et à ses personnages, dont beaucoup sont des marginalisés. En effet, cette série de neuf épisodes met en scène un groupe de 456 personnes désespérées car endettées jusqu’au cou. Profitant de leur situation, un mystérieux individu leur propose de participer à un grand jeu de survie en six parties. En cas de succès, elles repartiront avec 45,6 milliards de wons coréens (39 millions de dollars). Dans le cas contraire, c’est la mort assurée.

Une histoire qui nous parle aux quatre coins du monde

Sur le terrain, on leur dit qu’ils devront participer à des jeux d’enfants, qui s’avèrent mortels et sanglants. Le challenge est d’autant surprenant qu’il s’agit de jeux assez simples auxquels ils ont joué toute leur enfance. Ce sort des personnages et leur situation y sont pour beaucoup dans le succès de Squid Game. La plupart des téléspectateurs se reconnaissent en eux, surtout en Corée du Sud et plus largement en Asie où la concurrence est très forte en société.

Là-bas, il n’y a pas de place pour les faibles ou les pauvres. Ils sont écrasés ou exploités par les autres. Les malheureux sont aussi parfois des victimes d’addictions (alcool, drogues, paris, jeux, etc.), comme on en voit dans nos sociétés modernes. « Les gens, notamment la jeune génération, qui souffrent régulièrement d’aliénation et de ressentiment dans la vie réelle, semblent sympathiser avec les personnages », analyse Kim Pyeong-gang, professeur de contenu culturel global à l’université de Sangmyung (Corée du Sud).

Un très beau plagiat ?

Selon de nombreux cinéphiles, quoique géniale, la série Squid Game n’a rien d’originale. Elle aurait piqué son inspiration dans d’autres productions. On note par exemple que ses jeux d’enfants du type « Un, deux, trois, soleil » rappelle les Jeux d’enfants de Muneyuki Kaneshiro et Akeji Fujimura et son adaptation live par Takashi Miike. Dans ce manga, on retrouve notamment une figurine appelée Daruma similaire à la terrifiante poupée tueuse de Squid Game. On voit également des ressemblances avec Alice in Borderland, une adaptation d’un célèbre manga mettant en scène un geek et ses amis. Ceux-ci sont obligés de se battre pour leur survie face à des situations dangereuses dans un Tokyo glauque.

En outre, on relève des analogies avec d’autres œuvres du survival game comme le film japonais As The Gods Will. Il s’agit de l’histoire de lycéens mais avec une intrigue comparable à celle de Squid Game. Accusé de plagiat, le réalisateur Hwang dit qu’il n’y a aucun lien entre les séries et que les parallèles ne reposent que sur le genre. D’ailleurs, « J’ai commencé à planifier [Squid Game] en 2008 et à écrire le scénario en 2009… », a-t-il précisé. Quoi qu’il en soit, Hwang Don-hyuk veut prendre le temps de savourer son succès avant de songer à la suite de son film. « Je n’ai pas de plans bien développés pour Squid Game 2. C’est assez fatigant rien que d’y penser », a-t-il confié à Variety.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.