Agoracles, la startup spécialisée dans les NFT et la production d’œuvres autour de la mythologie grecque, a organisé mercredi 23 mars une vente de sa collection de dix NFT représentant autant de divinités de la Grèce antique. En seulement quelques minutes, elles se sont arrachées pour un total de 330 000 euros. Preuve de l’engouement des investisseurs pour la collection NTF Agoracles et, au-delà, pour l’art numérique.

Agoracles, la startup spécialisée dans les œuvres d’art sous forme de tokens NFT (créations dématérialisées uniques et sécurisés dont les transactions se font en cryptomonnaie) qui revisitent la mythologie grecque, a mis en vente mercredi 23 mars sa collection de dix tokens NFT aléatoires représentant dix divinités grecques. Elles ont été proposées pour un prix unitaire de 14 Ethereum (38 000 euros), la blockchain dont la cryptomonnaie est l’Ether.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les acheteurs ont été au rendez-vous. En l’espace de quelques minutes, les dix divinités grecques ont été vendues pour une somme totale de 121 Ethereum (plus de 333 000 euros). En plus d’être propriétaires d’une divinité et donc d’un token NFT, les investisseurs sont actionnaires de la communauté métavers d’Agoracles. En effet, ces derniers ont accès à 1,5% des droits de vote de la DAO (Organisation autonome décentralisée) de la startup et 1,5% des revenus générés au cours des ventes de lancement.

Cette mise en vente des divinités grecques se veut être la rampe de lancement du projet Agoracles. Née il y a quelques mois, cette startup est le fruit de la rencontre entre un frère et une sœur, Enzo et Chiara Yee, et un designer renommé, Olivier Lapidus. La passion pour l’art futuriste et l’univers virtuel de la fratrie jumelée au savoir-faire dans la mode et la tech du designer donneront naissance à des représentations 3D de divinités et créatures issues des mythes de la Grèce antique et des douze travaux d’Hercule.

Cette vente à succès n’est donc qu’une première étape pour la jeune pousse. Le 21 avril prochain, les deux dernières divinités seront pré-vendues aléatoirement parmi une autre série de 7777 tokens NFT individualisés, les Agoraboars, des animaux mythologiques. Les investisseurs pourront donc une nouvelle fois avoir accès à la communauté métavers Agoracles. Le lendemain, les ventes se feront pour le grand-public avec un prix unitaire de 0,15 Ethereum (400 euros), et 0.1 ETH pour les premiers inscrits. 3% des ventes seront reversées à une association caritative.

Le 28 avril, Agoracles mettra en vente 5541 tokens NTF individualisés d’Agoraboars. Enzo et Chiara Yee révéleront également aux investisseurs leurs NFT le 3 mai. Le 12 mai, les possesseurs de tokens pourront voter sur les orientations du projet dans le cadre de la DAO. La deuxième saison d’Agoracles débutera le 14 juin, avec le lancement des NFT autour de la Biche de Ceryne, la créature mythique issue du troisième travail d’Hercule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.