Il y a quelques années de cela, des chercheurs ont créé des patchs pour aider les fumeurs à arrêter la cigarette. Quelques mois plus tard, d’autres scientifiques en ont créé d’autres pour mesurer le taux d’alcoolémie chez une personne. Aujourd’hui, une autre forme d’objet connecté vient révolutionner le monde et les chercheurs ont décidé de l’appeler l’e-skin.

e-skin : place à la télémédecine

L’e-skin ou la peau électronique est une nouvelle création que des chercheurs japonais ont mis au point. Comme son nom l’indique, c’est au niveau de la peau que les chercheurs ont décidé de fixer cet objet connecté.

Selon les chercheurs qui l’ont élaboré, il a pour objectif de mesurer les constantes de la personne qui le porte. Par la même occasion, à même la peau, l’objet connecté sera en mesure d’afficher les informations qu’il a pu recueillir.

Autrement dit, grâce à cette nouvelle technologie, il est possible pour un individu de déterminer par exemple sa tension artérielle en regardant juste à travers la peau. Il en est de même pour obtenir d’autres informations médicales comme la fréquence cardiaque. La peau électronique est aussi en mesure de vous donner des informations concernant par exemple votre niveau de saturation d’oxygène.

La peau électronique : nouvel infirmier 2.0 ?

Vu ses innombrables performances, serait-il possible d’associer la peau électronique à la télémédecine ? En tout cas, d’après les personnes qui l’ont créé, ce nouveau dispositif peut très bien être le nouvel infirmier 2.0. Ainsi, il serait incontournable de dire que l’installation de l’e-skin chez une personne a de quoi faciliter la tâche du personnel médical comme celle des aides-soignants.

Comment fonctionne la peau électronique ?

Pour information, l’e-skin est composé d’un film protecteur. Ce dernier se constitue lui-même de matériaux non organiques et de films polymères biocompatibles. Cet objet connecté se compose aussi d’une électrode en nanoréseau et fonctionne avec des micro-LED.

Ces derniers serviront pour afficher des clichés basiques et les images en question suivent les formes du corps d’une personne lorsqu’elle est mobile. Il faut savoir que l’e-skin peut se placer n’importe où sur la peau d’un individu.

Pour accéder en temps réel aux informations liées à ses signes vitaux, une personne doit seulement regarder à l’endroit où elle a placé sa peau électronique. Il faut savoir que selon les chercheurs japonais, ceci n’est pas un projet test. Avis donc à tous les amateurs d’objet connecté puisque ses concepteurs proposeront l’e-skin en vente libre sur le marché à partir de 2021.

Photo credit: Chris Harrison/Wikipedia (CC BY SA 3.0)

Passionné de nouvelles technos, je débusque de l’info fraîche sur tout ce qui touche de près ou de loin au Marketing High-tech, l’actu Geek et tout se qui s’y rattache. Si on parle de Jeux vidéos, de tests et de manga, je suis de la partie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *