Je vais vous parler d’un film qui a mis deux ans entre la réalisation annoncée et la sortie du thriller. Anon est un film de type distopique du réalisateur néo-zélandais Andrew Nicoll.

Une science-fiction relative à la vie privée

Dans le film Anon, l’acteur Clive Owen joue le personnage de Sal Frieland. Sal exerce en tant que détective dans un environnement assez obscur.
Il s’agit d’un univers qui n’autorise aucune vie privée, aucun anonymat, avec une vie sans secret.

Ce monde semble être la solution à une société sans aucun crime possible. Toutefois, Clive Owen découvre une femme interprétée par Amanda Seyfried qui l’intrigue.

Cette jeune personne ne possède pas d’empreintes digitales. Elle est inconnue des services de la police.

En fait, il s’agit du début de l’ère criminelle et non de sa disparition. Ce thriller est d’autant d’actualité avec les problèmes liés à l’affaire Cambridge Analytica.

Une autre œuvre majeure d’Andrew Nicoll

Andrew Nicoll est un réalisateur de film originaire de Nouvelle-Zélande. Après le succès de Lord of War et Good Kill, Andrew Nicoll revient à la planète science-fiction avec la réalisation d’Anon.

Andrew Nicoll a également conçu le fameux « Bienvenue à Gattaca ». Pour tout savoir sur Andrew Nicoll, reportez-vous à cette adresse.

Anon : un monde à part avec ses failles

Anon projette quelques rares scènes de liberté des citoyens. En règle générale, Anon montre un visage d’une agglomération très moderne bien pourvue en sécurité.

En réalité, il s’ »agit d’une prison de type urbain qui intègre des cachettes obscures. Anon comprend des souterrains cachés aux secrets méconnus.

Côté projet, le réalisateur est en train de réaliser la science fiction « Gemini Man ». Andrew Nicoll se charge également du scénario.

Les acteurs principaux incluent Will Smith et Any Lee. Parmi les œuvres du réalisateur néo-zélandais, on peut retenir « Simone » ou « Les Ames Vagabondes ».

En savoir plus sur la dystopie

Le mot dystopie est le contraire du mot utopie. Une dystopie est une science fiction qui évolue dans un univers inventé.

Ces habitants ne sont pas dévolus au bonheur car ils sont soumis à une idéologie censée être impeccable. Les citoyens de ce monde dystopique subissent la pensée unique et l’absence de liberté.

Un roman dystopique intègre notamment un rebelle qui refuse le monde imposé et préfère la liberté de penser et d’agir. Ce type de roman vise à démontrer les effets négatifs d’un monde sans conscience.

Il met l’accent sur les aspects retors d’une idéologie ou d’une pratique restrictive. Un roman dystopique est une anticipation sociale qui traite d’un futur angoissant et cauchemardesque.

Retrouvez tous les romans de référence en cliquant ici.

 

Crédit Photo : liveforfilm.com & conversationsabouther.net

De formation supérieur en Marketing et communication, je kiffe partager et expliquer tout ce que je déniche sur Internet, spécialement les objets connectés. Je suis aussi cinéphile, je passe ma vie au ciné … non je ne suis pas un vampire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *