Je vous présente le plus petit ordinateur de la planète avec le Michigan Micro Mote. Ce bijou de technologie est encore plus petit qu’un simple grain de riz.

Les particularités du Michigan Micro Mote

Le Michigan Micro Mote actuel ne mesure que 0,3 mm. Il possède un microprocesseur, une RAM ou mémoire vive, un émetteur-récepteur sans fil, des micro-cellules photovoltaïques.

La précédente version de Micro de l’Université du Michigan ne mesurait que 2 mm, trois ans plus tôt. IBM a réussi l’exploit de fabriquer un micro-ordinateur de 1 mm de largeur en mars 2018.

Le M3 et ses attributions

Connu sous le sigle M3 pour Michigan Micro Mote, le micro-computer est conçu pour l’étude des cellules du cancer. Il permet de mesurer la température à l’intérieur des tumeurs cancéreuses.

Par ailleurs, le M3 peut être utilisé pour d’autres objectifs thérapeutiques mais également au niveau de la surveillance. On peut faire appel au M3 pour des expérimentations destinées à des processus chimiques innovants.

Désormais, le M3 fait partie des réalisations informatiques historiques du Computer History Museum situé à Mountain View en Californie. En effet, 150 M3 peuvent être entreposés dans un dé à coudre.

Retrouvez les essentiels du M3 en consultant ce sujet.

L’internet des objets avec le Michigan Micro Mote

Le M3 figure parmi les systèmes informatiques autonomes. Il opère en tant que système de détection intelligent.

Le M3 est une œuvre de professeurs et d’étudiants diplômés de l’Université du Michigan. Les chercheurs incluent David Blaauw, Dennis Sylvester, David Wentzloff, Prabal Dutta.

Le M3 est issu de la technologie IoT ou Internet des objets. Cette technologie implique la connexion aux objets ou à travers le Cloud.

L’IoT intègre à la fois la taille et la puissance qui font partie des principaux critères. Un ordinateur de petite taille permet de faire partie d’un environnement sans être intrusif.

Un ordinateur de puissance moindre est requis pour s’adapter à la minituarisation des objets.

Les principales composantes du M3

M3 inclut le dispositif de poussière intelligente avec la détection des mouvements, des capteurs de température et des capteurs de pression. Le M3 est disposé en couches empilées et la communication se fait à travers un protocole d’interface qu’on nomme MBus.

Fonctionnant avec le processeur Phoenix, le M3 comprend un mode de tension ultra-bas et un mode de veille équivalent à 500 pw. La cellule solaire de 1 mm² produit 20 nW pour une consommation d’énergie en veille de 2 nA.

La mémoire est logée dans un boitier de 2 x 4 x 4 mm3. Pour en savoir davantage sur la technologie M3, rendez-vous ici.

 

Crédit Photo : flickr.com & computerhistory.org

De formation supérieur en Marketing et communication, je kiffe partager et expliquer tout ce que je déniche sur Internet, spécialement les objets connectés. Je suis aussi cinéphile, je passe ma vie au ciné … non je ne suis pas un vampire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *