Le microcosme médiatique malien est secoué par un incroyable scandale de manipulation, révélé par le quotidien La Lettre du Peuple. Selon les révélations du quotidien, de nombreux médias locaux sont impliqués dans une vaste entreprise de déstabilisation de l’homme d’affaires et opposant Aliou Diallo. De nombreuses publications sont impliquées dans ce scandale et auraient été payées pour publier des articles diffamatoires.

C’est un scandale de corruption aux ramifications touchant à la fois le monde de la presse, de la politique et des affaires. Des concurrents européens d’Aliou Diallo (français et allemands) proposent depuis plusieurs mois des articles clés en main, mensongers et diffamatoires, pour attaquer la réputation et la probité de l’homme d’affaires et homme politique.

Selon les révélations de la Lettre du Peuple des intermédiaires contactent les rédactions bamakoises pour leur proposer des articles (originaux et des reprises) lançant des accusations gravissimes à l’encontre du fondateur de Wassoul’Or avec toujours la même idée globale : Aliou Diallo croulerait sous les dettes, serait au bord de la faillite, et serait in fine un partenaire d’affaires non fiable.

Des articles de ce type sortent régulièrement dans des médias maliens, sans qu’on ne sache, jusqu’à aujourd’hui, les raisons de ces attaques coordonnées. Le directeur de la publication de la Lettre du Peuple, Youssouf Diallo, vient de dévoiler le dessous des cartes d’une entreprise de démolition de la réputation d’une figure émergente de la vie politique malienne.

Selon ce dernier, « des mains obscures font le tour des gazettes de la capitale pour tenter de distiller toute sorte d’informations concernant ce quinquagénaire accompli dans les affaires ». Et de préciser que ces attaques sont coordonnées entre des hommes d’affaires européens et des politiciens maliens.

« Depuis la vente de Wassoul’Or, des acteurs français et allemands travaillent avec certains journalistes locaux et certaines très hautes personnalités politiques pour détruire l’image qu’a construite Aliou Boubacar Diallo au fil des ans. (…). Pour les étrangers, c’est pour l’empêcher de lever à nouveau des fonds pour ses projets. En ce qui concerne les hautes personnalités maliennes, il s’agit tout simplement de détruire l’image de l’homme qui a terminé troisième de la présidentielle passée », explique le journaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *