La start-up grenobloise Comongo a développé un outil d’analyse sémantique inédit pour effectuer des audits d’image et de stratégie à destination des entreprises : Comonimage. Sa spécificité ? Là, où la plupart des acteurs de l’intelligence artificielle basent leurs recherches sur la Big Data, les équipes de Comongo misent, elles, sur la Beautiful Data, de la donnée intelligente, ciblée et qualifiée pour répondre aux enjeux spécifiques de chaque intervenant.

Au-delà du simple traitement de l’information, la Beautiful Data est une philosophie. Une volonté de replacer les compétences et les talents humains au cœur de la réflexion stratégique de l’entreprise. La conviction que la donnée est inutile (voire dangereuse) sans prise en compte du contexte de l’organisation et des femmes et des hommes qui l’animent.

C’est donc tout d’abord par sa méthodologie que Comongo souhaite se différencier. Pas question de proposer des solutions standardisées à leurs clients ; ces derniers sont acteurs et co-créateurs de l’étude qu’ils commandent. C’est eux qui en déterminent les objectifs, les interlocuteurs à mobiliser. Eux encore qui choisissent les questions ouvertes suggérées par Comonimage auxquelles leurs clients, collaborateurs et partenaires devront répondre.

Une fois les périmètres de l’étude définis, Comonimage, l’outil d’analyse sémantique développé par Comongo, prend le relai. C’est là que la Beautiful Data entre en jeu. Comonimage n’exploite pas à l’aveugle d’immenses quantités de données, mais se focalise sur un micro-corpus de données hyper-qualifiées : les réponses des intervenants choisis par le client aux questions ouvertes qu’il a lui-même choisi de leur poser.

Un renversement de logique que revendique Stéphane Labartino, le président et fondateur de Comongo. « Le client donne le contexte et l’outil propose un diagnostic ». Pour lui, « la donnée n’est intéressante que quand l’humain peut y donner du sens et prendre des décisions éclairées ». L’objectif est de replacer la donnée collectée et son analyse dans son contexte pour que le client soit en mesure d’enclencher « rapidement la dynamique de changement et son adhésion ».

Les fondateurs de Comongo

Selon Stéphane Labartino, les clients sont instantanément convaincus par les résultats des audits Comonimage car ils connaissent la source de la donnée et sa pertinence. Par ailleurs, l’utilisation de corpus réduits et ultra-ciblés permet de gagner du temps et de réduire les budgets pour la réalisation d’études et d’audits, tout en digitalisant l’expérience des audits qualitatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *