Robot Coronavirus Intelligence Artificielle épidémie Chine

Alibaba, l’équivalent d’Amazon en Chine, géant chinois du numérique et de la vente en ligne, a annoncé avoir développé un outil capable de détecter si un individu est contaminé par le coronavirus, le tout, en moins de 20 secondes… L’objectif est d’accélérer et de faciliter la détection du virus et prévenir ainsi les risques de propagation.

La technologie ouvre le champ des possibilités face au coronavirus

L’intelligence artificielle constitue-t-elle le meilleur moyen de lutte contre la propagation de l’épidémie ? Selon le géant de l’e-commerce chinois, Alibaba, ce n’est pas la seule solution, mais elle constitue un allié non négligeable pour aider l’Homme à lutter contre le virus. Fondée par Jack Ma, un homme d’affaires chinois, l’entreprise Alibaba est connue mondialement pour sa plateforme de livraison en ligne AliExpress. En 2017, le groupe chinois décide d’allier sa filiale pharmaceutique AliHealth à ses recherches sur l’intelligence artificielle. Le groupe met alors au point un outil capable de détecter des anomalies physiques et physiologiques chez des patients atteints d’une maladie.

Face au développement de l’épidémie de Coronavirus à l’échelle mondiale, le groupe chinois a décidé de mettre en application son intelligence artificielle sur des personnes affectées par le coronavirus. À l’aide de plus de 5000 images, de données médicales et des résultats de différentes analyses, le groupe de recherche d’Alibaba a entraîné sans relâche son outil à détecter les traces de d’infection du Covid-19 chez des personnes potentiellement contaminées. Un peu plus de deux mois après la découverte du virus, les résultats sont déjà là. En effet, le groupe chinois a annoncé que son instrument de détection du coronavirus est fonctionnel et permet de détecter si une personne est contaminée en moins de 20 secondes, avec un taux d’assurance de 96 %.

D’autres entreprises également sur le projet

Si les résultats énoncés par Alibaba sont probants, ce n’est pas le seul groupe à s’intéresser à ce type de détection du virus. En effet, Ping An, une société concurrente, se vante d’avoir mis au point un système plus rapide, ne nécessitant que 15 secondes pour savoir si un patient est infecté ou pas. Seulement, le groupe ne promet que 90 % de précision.

Si beaucoup d’entreprises se lancent sur ce type de projet, l’intention ne peut pas être mauvaise et ces premiers résultats sur des maladies inconnues ne pourront qu’améliorer les résultats pour d’éventuelles prochaines maladies. Cependant, le fonctionnement de ces intelligences artificielles reste flou. Rien n’assure qu’un diagnostic soit 100 % fiable et pour l’instant, ces intelligences artificielles n’ont servi qu’à confirmer les suppositions d’un médecin.

Pour l’instant, les résultats restent à l’étude, mais les premiers retours sur la véracité des analyses de ces intelligences artificielles devraient tomber rapidement. En effet, ces outils sont déjà déployés dans de nombreux instituts médicaux chinois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *