Première page de couverture du roman graphique Starlin's Dreadstar Returns de Jim Starlin

 

Donald Trump continue d’inspirer les dessinateurs. Jim Starlin, qui a créé Thanos dans les années 1970, fait lui aussi du président américain un super vilain dans son roman graphique Starlin’s Dreadstar Returns. Une caricature pour dénoncer sa gestion de la crise du Covid-19 et sa politique en général.

Donald Trump devient, avec le temps, une figure clé des séries et de la culture pop. Mais pas du bon côté. A la suite de plusieurs autres dessinateurs, Jim Starlin, qui a créé Thanos dans les années 1970, décide lui aussi de caricaturer le président américain dans son nouveau roman graphique Starlin’s Dreadstar Returns. Dans ce livre, le méchant s’appèle justement « Plunddo Tram », un anagramme du nom du locataire de la Maison Blanche.

Une réécriture du script pour rendre le roi Plunddo Tram plus méprisable

Le roman graphique de Jim Starlin comprend un dessin de la tête du roi Plunddo Tram sur un brochet, une image qui rappelle une séance photo de 2017 de la bande dessinée Kathy Griffin tenant une fausse tête sanglante du président républicain. Cette photo avait valu de vives critiques contre Griffin et fait l’objet d’une enquête des services secrets, qui voulaient déterminer si elle constituait une menace pour Donald Trump.

Jim Starlin a confié dans un entretien accordé au Hollywood Reporter, qu’il avait donné le bénéfice du doute à Trump, mais qu’il avait fini par être déçu, notamment par sa gestion de la crise du Covid-19. Il a donc repris le personnage de Plunddo Tram pour en accentuer les défauts. « En fait, je suis retourné pour réécrire le script parce que le roi Plunddo Tram n’était pas aussi méprisable que je le voulais », a-t-il déclaré.

Un soutien financier au candidat Joe Biden

Jim Starlin veut aller au-delà d’une simple caricature du président Donald Trump. Il a ainsi fait un don d’argent à la campagne du candidat démocrate Joe Biden. Le dessinateur soutient aussi les candidats qui se présentent contre le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell et la sénatrice de Caroline du Sud Lindsey Graham, un allié fort du président. Il prévoit en outre de se porter volontaire pour conduire les gens aux urnes à New York, où il réside. « Je pense que tous les gants devraient être enlevés à ce moment-là, et tout est juste », croit-il.

Le roman graphique de Jim Starlin, qui devrait paraître avant la fin de l’année, béneficie d’un financement par crowdfunding via la plateforme Kickstarter, à hauteur de 135 000 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *