Logo Discord 3D.

 

La célèbre application de messagerie communautaire Discord vient d’annoncer qu’elle renonçait à son projet d’intégration d’Ethereum et des NFT. Cette reculade fait suite à une vive protestation de ses utilisateurs, qui pointent des conséquences néfastes sur l’environnement et une porte ouverte au blanchiment d’argent. Certains ont même menacé de se désabonner de Nitro voire de boycotter la plateforme.

Il y avait de réelles possibilités

Il y a moins d’une semaine, Jason Citron, fondateur et PDG de Discord, avait publié sur Twitter une capture d’écran montrant l’intégration prochaine d’Ethereum et des NFT à la plateforme. Ce qui suggérait l’arrivée prochaine d’une nouvelle version de l’interface, qui permettrait de connecter son portefeuille crypto Metamask ou WalletConnect. Aujourd’hui, on peut déjà connecter ses comptes Facebook, YouTube, Twitter et Twitch sur les serveurs de la messagerie instantanée. Mais on ne peut pas encore effectuer certaines opérations, comme envoyer des pourboires à ses meilleurs gamers directement sur le site.

L’intégration de portefeuilles virtuels pourrait résoudre ce problème. Pour les utilisateurs, elle devrait permettre l’achat et l’échange de Non-Fongible Tokens (NFT) sur la plateforme ou dans certains jeux vidéo. Quant à Discord, il pourrait se faire de nouveaux revenus avec l’adoption des cryptomonnaies. Le groupe ne serait d’ailleurs pas le premier à se lancer dans un tel projet. Twitter, par exemple, dispose d’un système de pourboire en Bitcoin sur iOS depuis septembre 2021. Discord, lui, doit reculer après une vive protestation de sa base d’utilisateurs.

Trois préoccupations évoquées

« Veuillez ne pas vous engager dans ce programme NFT. Je veux une application qui ne permet pas un programme de blanchiment d’argent et ne contribue pas au changement climatique. La dernière chose que je souhaite en tant qu’utilisateur de votre produit est de nuire à l’environnement, ce qui me tient vraiment à cœur », écrit sur Twitter le pseudonyme @Ghost_Manul. Cet abonné résume ainsi les principales préoccupations la communauté après la publication de Jason Citron. D’autres abonnés craignent aussi l’essor des arnaques ou des failles de sécurité, fréquentes dans le milieu crypto.

Jason Citron rebrousse chemin

Bien que l’intégration des NFT n’était encore qu’un projet, les utilisateurs ont lancé un mouvement sur Twitter, le #NitroStrike (grève de Nitro), pour appeler au boycott de Discord. Mais également pour annuler leurs abonnements Nitro, la version payante de la plateforme. Quelques-uns sont passés effectivement à l’action comme le développeur de jeux vidéo Doctober. Cet utilisateur assez suivi sur la plateforme a même réagi de façon véhémente sur Twitter. Face à la vague d’opposition, Jason Citron a déclaré que la fonctionnalité passait de mode « pré-version » en mode « pas de sortie ».

« Merci pour tous les points de vue tout le monde. Nous n’avons actuellement pas l’intention d’expédier ce concept en interne. Pour l’instant, nous nous concentrons sur la protection des utilisateurs contre le spam, les escroqueries et la fraude. Web3 (l’internet décentralisé, ndlr)  a beaucoup de bons, mais aussi beaucoup de problèmes que nous devons résoudre à notre propre échelle. Plus à venir. », a écrit le fondateur de la plateforme de VoIP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.