Les casinos sont les pionniers et instigateurs des évolutions technologiques, afin d’offrir le meilleur du divertissement à ses clients et utilisateurs en ligne. Cela a commencé avec les bandits manchots, les machines à sous vidéo, le lancement des plateformes sur internet au milieu des années 90, l’accessibilité sur les smartphones à partir de 2010, ou même les logiciels permettant de prendre part à des sessions aux jeux de tables et loteries sur les casinos live.

Et la dernière innovation qui prend de l’ampleur et qui tente de séduire les parieurs même les plus mitigés dans ce cas de figure, c’est l’Intelligence Artificielle. Si quelques risques sont répertoriés, ne prônent pas encore aujourd’hui une confiance totale envers la machine qui prend la place de l’Humain, il est malgré à noter de réelles améliorations quant aux parties de blackjack, roulette ou poker et divertissements types machines à sous.

Intelligence Artificielle et casinos en ligne : une suite logique à L’IA

Alors que la tendance des casinos en ligne est omniprésente aujourd’hui auprès des parieurs français et francophones, la mouvance de l’Intelligence Artificielle n’est pas encore actée, et peut même recueillir quelques avis divergents sur la question. Quoi qu’il en soit, l’Intelligence Artificielle (IA) est une technologie de plus en plus élaborée et qui offre de réelles avancées dans bien des domaines.

De grandes marques et développeurs d’ordinateurs dans les années 80 offrent de meilleures perspectives à l’IA, développent des consciences artificielles au comportement bluffant et proche de la créativité humaine, pouvant mener des débats, amenant des arguments concrets, et pouvant faire preuve de bons sentiments, ainsi que de reconnaître ses torts.

Mais ne dites pas d’une machine qu’elle commet des erreurs, car elle est très justement programmée afin de pallier les éventuelles fautes que pourrait réaliser l’Homme dans son travail ou dans sa tâche quotidienne. Alors dans le domaine des casinos en ligne ou pour bien d’autres secteurs, la technologie du futur fait déjà le présent de nombreux utilisateurs.

Si la morale ou bien même la pensée intuitive de l’IA ne fait pas partie de ses fonctions premières, comme pourraient le redouter de nombreux critiques, elle tend malgré tout à devenir indispensable de tous, que ce soit à votre travail, dans vos loisirs, ou même pour la vie quotidienne.

Pour des experts reconnus et qui sont proches des plus grandes évolutions de l’Intelligence Artificielle, la technologie devrait être présente dans les foyers français d’ici 2027. Nous ne connaîtrons pas une société décrite dans le film I-Robot sorti en 2004, mais nous nous en approchons petit à petit, et personne ne pourra visiblement stopper cette avancée technologique et high-tech.

Les ordinateurs prennent la place de L’Humain

Si l’emploi de l’Intelligence Artificielle semble lointain et ne pas faire que des envieux, il est malgré tout constaté que la technologie est déjà utilisée et très profitable dans bien des domaines.

Google ou encore IBM sont les premiers instigateurs dans ce domaine, avec notamment les maisons connectées, par le biais de Google Home, qui permet de commander et de paramétrer tous les objets high-tech qui y sont reliés, que ce soit la télévision, les volets électriques, l’alarme, les appareils de cuisine, ou encore l’éclairage.

La technologie iRobot, lancée par Roomba, est un robot domestique qui détecte la moindre tâche ou poussière dans la maison, et permet ainsi d’avoir un intérieur toujours nickel pour recevoir vos invités. Et fini la corvée du ménage, aussi pénible en rentrant du travail ou le week-end, que cela peut être toxique pour des millions de foyers français.

C’est alors que même sans vous en rendre compte ou vous en apercevoir, l’IA présente déjà de nombreux avantages, et s’installe peu à peu chez vous. Et dans le milieu des casinos, la technologie prend également de l’ampleur. Les robots présentent de très belles avancées, comme nous le présente le laboratoire de Berkeley, notamment pour imiter tous ceux dont ils s’inspirent.

Ainsi, les croupiers sont invités à réaliser des séances avec des robots pour permettre à l’IA de se perfectionner dans la distribution des cartes, que ce soit au blackjack, au poker, au baccarat, ou même à la loterie. De plus, la technologie présenterait moins de fautes dans la donne et influencerait beaucoup moins la partie qui se déroule.

Mais tout est encore relatif et perfectible, car les établissements de jeux comme les casinos en ligne réfléchissent à la meilleure manière d’employer l’Intelligence Artificielle et les ordinateurs pour qu’ils soient acceptés peu à peu par les utilisateurs, avant de les employer dans tous les secteurs du jeu.

Et c’est comme cela que vous pouvez déjà profiter de la roulette électronique dans les casinos terrestres, ou bien même des Générateurs de Nombres Aléatoires qui sont des logiciels sur les machines à sous configurés pour redistribuer un certain taux de gains aux joueurs en ligne comme dans les casinos physiques.

L’Intelligence Artificielle Libratus championne au poker

Si les ordinateurs sont de plus en plus omniprésents dans nos foyers comme dans les casinos en ligne, ou même au sein des hôpitaux, comme pour contrôler la respiration des nourrissons à partir d’un smartphone, c’est que l’Intelligence Artificielle présente des aptitudes et compétences de plus en plus satisfaisantes. Et c’est notamment le cas de notre exemple avec Libratus.

L’ordinateur a vaincu parmi les quatre meilleurs joueurs mondiaux de ce jeu de cartes très populaire, dans la variante la plus usuelle, le Texas Hold’Em. Daniel McAulay, Jason Les, Dong Kim ou encore Jimmy Chou se sont frottés à Libratus. Tous les quatre performent soit en ligne, sur des sites spécialisés, ou par le biais de tournois physiques, comme les World Series Of Poker.

Si aucun tapis n’a été autorisé avant la table finale, avant que l’expérience soit totale, c’est bien l’ordinateur, qui m’a mis deux ans à être mis au point, qui est sorti vainqueur de ce mini tournoi organisé, et Libratus a remporté le pot final de près de 2 millions d’euros.

Deux ingénieurs de l’Université de Carnegie Mellon, aux États-Unis, a mis au point cette oeuvre technologique qui ne présente désormais aucune faille face à des joueurs de poker hors pair. Libratus fait ainsi partie des grandes Intelligences Artificielles qui ont battu l’Humain autour d’un jeu de réflexion et de stratégie, comme AlphaZero autour des échecs ou encore AlphaGo Zero, toujours sous l’impulsion de Google, qui a battu le champion du monde au jeu de go.

Et la suite arrive avec notamment le lancement de Robocar, la toute première voiture autonome qui prendre part à une course automobile, et pas des moindres, sur le circuit de Goodwood qui regroupent des Porsche, Ferrari et BMW entre les mains des meilleurs pilotes du monde entier, et qui accueillent des milliers de spectateurs dans les gradins de Buenos Aires, en Argentine.

Les risques que présentent L’IA dans les casinos

Si les ordinateurs prônent la perfection et devaient anéantir toutes les petites erreurs que pourrait commettre l’Humain, que ce soit dans la médecine, dans le pilotage de courses de voitures, ou encore en lieu et place des croupiers des casinos physiques comme en ligne, l’Intelligence Artificielle est encore aujourd’hui une technologie perfectible.

Si l’avancée est des plus probantes en matière de créativité, de conscience et même d’imagination, afin de tenir des conversations sur des sujets pointus, ou même de faire preuve d’initiative pour battre les meilleurs joueurs d’échecs et du jeu de go, les ordinateurs semblent malgré tout commettre quelques impairs.

En matière de langage tout d’abord, les premiers robots élancés aux tables de jeux ne communiquent pas directement avec les parieurs. Et cela ne permet pas aux joueurs amateurs de bénéficier d’un bref rappel des règles autour du blackjack ou même de la roulette, ce qui peut ainsi empêcher sa progression.

La maintenance des machines est également un problème récurrent constaté auprès de certains constructeurs, et les frais qui doivent être avancés sont bien plus coûteux pour les enseignes de jeux d’argent que d’employer un véritable croupier.

Un dernier point, et non des moindres, est également évoqué par les joueurs comme les testeurs de l’Intellignece Artificielle, c’est la lenteur de certaines machines. Que ce soit dans la prise de décision, l’analyse de nouveaux éléments sur la table de jeu, voire d’objets non identifiés et pouvant créer des bugs dans les interactions menées par la machine, voilà les quelques récurrences qui freinent encore aujourd’hui le développement et le plein emploi de l’IA dans les casinos, que ce soit sur les plateformes en ligne ou au sein des établissements terrestres.

La cyber criminalité au centre de toutes les attentions

À travers quelques constats et tests en laboratoire, l’Intelligence Artificielle affiche quelques progrès, mais aussi beaucoup trop de défauts dans certains domaines pour être totalement présentée au public. Il est également un problème de taille qui se pose au sein des casinos comme dans bon nombre de secteurs, c’est la cybercriminalité.

Cette vague de crimes sur les réseaux et par des experts de l’informatique inquiète tout particulièrement les concepteurs et utilisateurs de l’Intelligence Artificielle. Nous en voulons pour preuve notamment le braquage d’un casino à Londres, et le vol des données de milliers de clients, par le simple biais d’un thermomètre dans un aquarium, et qui faisait partie des objets connectés par internet au sein de l’établissement.

Par ce petit objet anodin, le hacker a pu pénétrer dans tout le réseau du casino et se servir comme bon lui semble, en contournant tous les pare-feu de sécurité mis en place. Pour contrer alors cette nouvelle menace pour l’IA et les casinos en ligne, ainsi qu’éviter toute éventualité de triche, par l’usage là aussi de l’Intelligence Artificielle, les établissements n’hésitent pas à se doter d’une technologie du nom de Blockchain.

Ce logiciel a pour objectif de sécuriser tout particulièrement le compte des joueurs clients, notamment dans le cadre des transactions bancaires avec les cryptomonnaies, les bitcoins étant de plus en plus acceptés dans les casinos en ligne, mais aussi de déceler les éventuelles fraudes, que ce soit des marques de jeux d’argent elles-mêmes, ou encore de découvrir les différentes formes de triche, que ce soit de la part des joueurs ou des tricheurs.

Cette fonctionnalité a ainsi pour but de sécuriser les joueurs comme les casinos, mais aussi de les mettre à mal, lorsque l’une ou l’autre des deux parties commet un impair. C’est alors en reliant toutes les données ainsi que les problèmes rencontrés sous un même flux que tous les collaborateurs pourront trouver les solutions adéquates pour combattre la cybercriminalité. En mettant en commun les différentes analyses, cette banque de données communautaire sera la meilleure arme contre le piratage, et pour une Intelligence Artificielle plus sécurisée.

De formation supérieur en Marketing et communication, je kiffe partager et expliquer tout ce que je déniche sur Internet, spécialement les objets connectés. Je suis aussi cinéphile, je passe ma vie au ciné … non je ne suis pas un vampire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *